FAQ Lecture/Compr.

Nous avons conçu la méthode de façon très souple. Le guide paru propose ainsi 7 projets dont la durée varie de 2 à 6 semaines. Un nouveau projet (le projet 8) a été ajouté sur le site.

Pour répondre collectivement aux questions fréquemment posées :

Comment combiner MHF EDL et MHF Lecture compréhension ?

MHF Lecture-compréhension peut être utilisée avec n’importe quel autre outil. Dans les guides MHF EDL et MHF Lecture-compréhension un emploi du temps détaille comment juxtaposer les deux en respectant les horaires des programmes officiels et les recommandations. Dans le guide MHF Lecture- compréhension, c’est précisé en pages 6 et 7.

Les deux méthodes se combinent bien car elles sont issues des mêmes principes pédagogiques et didactiques. Elles développent le même rapport aux élèves.

Est-on obligé de faire tous les projets sur la même année ?

On peut les répartir sur deux ans, entre le CM1 et le CM2, pour se laisser le temps d’utiliser d’autres outils (lecture feuilleton, rallye lecture, projets thématiques liés à la vie de l’école, etc.).

Exemple 1  (école de 7 classes):

CM1 : projets 1,2,4 et 8

CM2 : projets 3,5,6 et 7

Exemple 2 (école primaire de 5 classes):

L’enseignante de CM1/CM2 va faire les projets 1, 3, 4 et 7 la première année puis les autres l’année suivante. Cela lui permet, comme elle garde les mêmes élèves, d’acheter les carnets de lecteur pour deux ans.

Comment s’organiser si plusieurs classes de la même école font la méthode ?

Pour éviter de multiplier les achats de livres, on peut faire travailler les classes en parallèle, comme proposé dans le guide page 10. C’est un exemple dans l’hypothèse où chaque classe souhaite faire la totalité des projets.

Si les classes ne font pas tous les projets, c’est d’autant plus facile à programmer en parallèle, y compris s’il y a trois classes au sein de la même école.

Faut-il un exemplaire par élève pour chaque livre étudié ?

NON. Cette donnée a été prise en compte dans la construction de la méthode. Seulement 3 projets sur les 7 nécessitent un livre par élève. Dans le détail :

Comment faire si l’école a peu de budgets pour les livres ?

Notre principe de départ reste d’actualité : évitons autant que possible d’apprendre à lire, à comprendre sur des photocopies…Il faut l’objet livre et accepter d’en faire une priorité au sein de l’école, d’autant plus que les ouvrages sont pérennes dans le temps.

Pour diminuer le cout, plusieurs options :

  • Prendre connaissance du tableau du guide (page 9) qui indique le nombre d’ouvrages nécessaires. Certains projets peuvent être menés avec un seul ouvrage. On pourrait envisager de travailler avec un ouvrage pour 2 élèves pour certains projets si des temps dédiés à la lecture (devoirs) sont planifiés à l’école.
  • Commander les packs « Nathan » qui ont un prix avantageux, exploiter les possibilités de réduction (9% de réduction par bon mairie). Certains livres sont aussi trouvables d’occasion.
  • Partager les couts entre plusieurs classes, plusieurs écoles.
  • En faire un vrai projet et faire investir les partenaires : mairie, coopérative, plan bibliothèque…

Y a-t-il un ordre imposé dans les projets ?

Chacun construit sa programmation selon ses besoins, le niveau de sa classe, la difficulté d’un projet. Pour vous aider, plusieurs critères :

  • L’intérêt du projet, le thème
  • La durée du projet
  • Le niveau de difficulté
  • Les points travaillés
  • Les stratégies de lecture travaillées

Les tableaux du guide pages 15 et 16 vous donnent ces éléments.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :